Bouteille Mercurey L'or Rouge – Sam Szafran
Sam Szafran

Mercurey L’or Rouge – Sam Szafran

  • Millésime

    2012
  • Cépage

    Pinot noir
  • Sol

    Argilo-calcaire
  • Localisation

    Situé en Côte Chalonnaise, le vignoble est planté à flanc de Coteau.
  • Millésime

    Après un hiver très pluvieux, une forte chaleur en avril, suivi d'une période très froide en mai, les vendanges se sont déroulées précocement fin août. Après la canicule en juillet et en août les raisins récoltés présentaient un très bel état sanitaire.
  • Vinification

    Fermentation en grappe entière de deux semaines, puis élevage en fut de chêne pendant 16 mois avec 30% de fût neuf.
  • Dégustation

    Belle couleur rubis, note de petits fruits rouge et d'épices. Très plaisant en bouche avec des tanins souples et une belle longueur.
  • Né à Paris en 1934 de parents juifs polonais. Peintre, dessinateur, pastelliste et graveur français. Vit et travaille à Paris.

    Après une enfance difficile sous l’Occupation, il part avec sa mère et sa sœur pour l’Australie en 1947 à l’âge de 13 ans.

    À son retour en 1951, il s’inscrit tout d’abord aux cours du soir de dessin de la ville de Paris. Vivant dans le quartier de Montparnasse, il fréquente les hauts lieux nocturnes de Saint-Germain-des-Prés où il rencontre le sculpteur Jacques Delahaye ou encore Roseline Granet qui lui achètera ses premières œuvres dès 1954.

    En 1958 apparaissent ses premiers tableaux abstraits influencés par Nicolas de Staël et Jean-Paul Riopelle. Dans les années 1960, il quitte l’abstraction pour se tourner vers la figuration. En 1960, on lui offre une boite de pastels qui signe le début de la « renaissance » de cette technique entre ses mains.

  • En 1963, participe à sa première exposition collective dans une galerie privée chez Max Kaganovitch. On conseille au galeriste Claude Bernard le travail de Sam Szafran, il est exposé à sa galerie des 1964. Il rencontre en 1965 Jacques Kerchache (grand collectionneur et expert en arts premiers) qui lui offre sa première exposition personnelle. En 1972, il participe à l’exposition « Douze ans d’art contemporain » aux Galeries Nationales du Grand Palais. Cette même année, il fait la connaissance de Henri-Cartier Bresson à Paris à qui il donne des cours de dessin.

    En 1974, il s’installe à Malakoff ans une ancienne fonderie, période de la série des « Escaliers ». En 1986, il se lance dans un projet de grandes aquarelles reprenant ses thèmes de prédilection colle les « Ateliers », les « Serres » ou les « Escaliers ».

    Il a reçu le Grand Prix des Arts de la Ville de Paris en 1993, et a enté promu commandeur de l’ordre des Arts et Lettres par Fréderic Mitterrand en juillet 2011.